La consommation de viande en France en 2021

, Service de la statistique et de la prostective (SSP)

, FranceAgriMer

En 2021, la consommation apparente de viande, calculée par bilan, repart à la hausse de 1,0 % sur un an, soit + 0,7 % en moyenne par habitant. D’une part, la consommation de viande de boucherie est en hausse (+ 0,6 %), à l’exception de celle de viande bovine, stable, et de celle de viande ovine, en recul. D’autre part, la consommation de viande de volaille augmente également (+ 1,9 %), tirée néanmoins par la seule viande de poulet. Au sortir de la crise de la Covid-19, les importations de viande sont à nouveau en hausse et leur part dans la consommation globale se redresse, hormis pour la viande ovine. En revanche, en ce qui concerne spécifiquement les achats de viandes des ménages pour leur consommation à domicile (panel Kantar Worldpanel), on observe un reflux. En 2020, avec la pandémie de Covid-19, les achats des ménages s’étaient fortement accrus, mais en 2021 ils reculent très nettement. Les achats de viandes de boucherie (y compris jambons et charcuteries), fraîches et surgelées, baissent de 5,1 %, retrouvant ainsi les niveaux des années antérieures à 2020. Les volumes de viandes de volailles fraîches et surgelées, tout comme les élaborés de volaille, diminuent également (- 6,2 %).

Paru le : 20/07/2022

Publications nationales

Conjoncture – Synthèses Consommation

N° 394

Thèmes (1)
Plier/Déplier la boite
Comportements alimentaires
Années de référence (1)
Plier/Déplier la boite
2021
Niveau géographique (1)
Plier/Déplier la boite
France entière